Dans la même rubrique
 
Focus
Cartographie des milieux d’accueil néerlandophones à Bruxelles (VGC, UGent, 2011)
Février 2013
En 2005, une étude menée par l’Université de Gand à la demande de la VGC (Vandenbroeck, M. & Van Nuffel, K., 2006), avait permis de poser plusieurs constats concernant les milieux d’accueil de la petite enfance bruxellois néerlandophones.

Ces constats rejoignaient pour l’essentiel ceux établis par l’Observatoire de l’Enfant et par le RIEPP pour les milieux d’accueil bruxellois francophones : ils ont trait aux mécanismes d’exclusion qui réduisent les chances des familles défavorisées et d’origine étrangère d’accéder à une place d’accueil. Ils ont été à la base de la mise en place de différentes mesures, qui, à l’évidence, ont eu un impact crucial sur l’adoption de politiques d’admission plus sociales dans les milieux d’accueil néerlandophones bruxellois.

Pour juger de l’évolution de la situation entre 2005 et 2010 et évaluer l’impact des différentes mesures prises dans l’intervalle, la VGC a commandité à l’Université de Gand une nouvelle étude en 2011. Une des questions centrales portait sur l’évolution de la situation des milieux d’accueil néerlandophones bruxellois en matière d’accessibilité et de développement de la fonction sociale. Les constats (Vandenbroeck, M. & Geens, N., 2011) sont globalement encourageants.

La traduction française de cette étude est une initiative du RIEPP, rendue possible grâce à l’accord avec la VGC et au soutien de la Cocof et du Pacte territorial pour l’Emploi en Région de Bruxelles-Capitale. Le RIEPP remercie également Michel Vandenbroeck pour sa relecture attentive. Cette traduction est téléchargeable ci-dessous (fichier pdf).

Le texte original de l’étude est complété d’un lexique explicitant les termes spécifiques au secteur néerlandophone de l’accueil. Ce lexique établit une correspondance avec la terminologie utilisée du côté francophone, afin d’en clarifier la compréhension pour le lecteur.

La publication de cette étude a également donné lieu à trois analyses du RIEPP, dont deux sont actuellement disponibles en ligne.

La première porte sur les principaux constats de l’étude, et plus particulièrement la nécessité de combiner les approches descendantes ("top-down") et ascendantes ("bottom-up") dans les politiques publiques visant à renforcer l’accessibilité des milieux d’accueil de la petite enfance.

La seconde met en lumière plusieurs initiatives allant dans ce sens en Fédération Wallonie-Bruxelles et plaide pour le renforcement et la pérennisation de celles-ci, notamment en ce qui concerne le soutien aux initiatives de terrain (approches "bottom-up").

La troisième (à paraître), se penchera plus spécifiquement sur les mesures de type "top-down" dans le secteur de l’éducation et l’accueil de jeunes enfants en Fédération Wallonie-Bruxelles, en vue d’une plus grande accessibilité des milieux d’accueil à toutes les familles.

Recherche
         
Projets  - Recherche et expertise  - Développement d’initiatives citoyennes  - Accueillir mieux, accueillir plus  - Accueil pour tous Formations  - Formations 2017-2018 Publications  - Analyses et études  - Lettre d’infos Services  - Ressources & documentation  - Outils  - Liens Le RIEPP  - Le RIEPP  - Qui sommes-nous ?  - Rapports annuels  - Le réseau européen DECET
         
        Contacts
Projets
Formations
Publications
Services
Le RIEPP