Dans la même rubrique
 
Focus
Les structures d’éducation et d’accueil du jeune enfant ont un rôle à jouer pour renforcer l’inclusion et lutter contre la pauvreté et les exclusions. Partie 7 : Vers des modes d’organisation non excluants
Octobre 2013
Les structures d’éducation et d’accueil du jeune enfant (EAJE) ont un rôle important à jouer pour contribuer à renforcer l’inclusion dès le plus jeune âge et participer à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Pourtant, l’organisation des lieux d’EAJE peut générer de l’exclusion.

L’organisation de la structure d’EAJE et ses règles de fonctionnement sont en lien avec ses missions définies par la réglementation et l’interprétation plus ou moins souple de celle-ci par le pouvoir organisateur et l’équipe. Cela peut être un obstacle à la venue de certains enfants. Exiger de façon stricte une régularité des enfants (sous peine de perdre la place), un respect des horaires d’arrivée (définis par le service d’EAJE) peuvent aller à l’encontre de l’ouverture à tous. Il importe de prendre conscience de ce que l’organisation peut avoir d’excluant et d’être ouvert et créatif pour trouver des solutions optimales, où chacun puisse s’y retrouver.

Le texte téléchargeable ci-dessous développe une réflexion sur ces questions.

Recherche
         
Projets  - Recherche et expertise  - Développement d’initiatives citoyennes  - Accueillir mieux, accueillir plus  - Accueil pour tous Formations  - Formations 2017-2018 Publications  - Analyses et études  - Lettre d’infos Services  - Ressources & documentation  - Outils  - Liens Le RIEPP  - Le RIEPP  - Qui sommes-nous ?  - Rapports annuels  - Le réseau européen DECET
         
        Contacts
Projets
Formations
Publications
Services
Le RIEPP